Depuis sa création en 1964, JCDecaux a été sensible aux aspects environnementaux de son activité et a travaillé non seulement à embellir les villes mais aussi à proposer des mobiliers Développement Durable avant que le concept n’existe (bornes de propreté, mobiliers urbains équipés de réceptacles pour récupérer le verre ou les piles usagées). Une des innovations les plus emblématiques de la volonté de JCDecaux d’avoir une démarche écologique a été le lancement des vélos en libre-service.

Au début des années 2000, l’histoire de JCDecaux a en effet connu un véritable tournant, positionnant le Groupe comme pionnier d’un nouveau marché : celui de la mobilité durable.
 
Des usagers de VélôToulouse au bord de la Garonne - Toulouse, France

En 2003, à Vienne (Autriche), JCDecaux lance le premier moyen de transport collectif individuel : le vélo en libre-service, appelé Cyclocity. Avec ce système de location en libre-service implanté au cœur des villes, le Groupe propose dès lors aux collectivités et aux citadins, un moyen de déplacement doux répondant aux préoccupations environnementales et révolutionnant les transports publics traditionnels.

En mai 2005, quatre décennies après que Jean-Claude Decaux y ait signé le premier contrat d’installation d’abribus publicitaires, Lyon devient la première ville française à adopter Cyclocity, baptisé Vélo’v pour les Lyonnais et les Villeurbannais. L’engouement est tel que, six semaines après son lancement, le système salue son 10 000ème abonné et comptabilise plus de 40 000 kilomètres parcourus par ses vélos, soit l’équivalent du tour de la terre.
 
A Paris, Vélib’, plus grand système de vélo en libre-service au monde, est inauguré en juillet 2007 par Bertrand Delanoë. JCDecaux a fait appel au designer Patrick Jouin pour proposer aux Parisiens des stations et des vélos au design unique, esthétique et s’intégrant parfaitement au paysage urbain de la capitale. 
Outre différents prix, Vélib’ reçoit à New-York en 2012 l’Ingenuity Award dans la catégorie Infrastructure : une récompense prestigieuse décernée par le Financial Times et Citi qui valorise les entreprises proposant des solutions innovantes face aux challenges urbains modernes.         
 
Les vélos, dont le nom, l’habillage et le coloris se déclinent selon les villes, recensent plus de 350 millions de locations depuis leur lancement en 2003. Ce succès repose à la fois sur la facilité d’usage (paiement par carte bancaire, couplage avec les titres de transports des villes), le maillage complet des villes, la qualité de la maintenance et la fiabilité des équipements.

Présent dans 69 villes et 13 pays en Europe, en Australie et au Japon, le système compte 47 000 vélos en libre-service mis à disposition des citoyens. En proposant aux collectivités et aux citadins ce mode de déplacement doux, JCDecaux, numéro 1 mondial de vélo en libre-service, offre la possibilité d’intégrer dans les modes de vie urbains une action concrète en faveur de l’environnement et une nouvelle manière de vivre la ville.