Menu Nous contacter
  • Paris
  • 8 mars 2018
JCDecaux SA (Euronext Paris : DEC), numéro un mondial de la communication extérieure, publie ce jour ses résultats pour l’exercice clos le 31 décembre 2017. Les comptes sont audités et certifiés.
 
A la suite de l’application de la norme IFRS 11 depuis le 1er janvier 2014, les données opérationnelles présentées ci-dessous sont ajustées pour prendre en compte l’impact en proportionnel des sociétés sous contrôle conjoint. Merci de vous référer au paragraphe « Données ajustées » en pages 4 et 5 de ce communiqué pour la définition de ces données ajustées ainsi que pour la réconciliation avec les données IFRS.
 
A l’occasion de la publication des résultats 2017, Jean-François Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de JCDecaux, a déclaré :
 
« 2017 a été pour JCDecaux une nouvelle année record en termes de chiffre d’affaires à 3 471,9 millions d’euros avec une croissance du chiffre d’affaires publicitaire plus soutenue au second semestre et la Chine qui devient le premier marché du Groupe. Comme attendu, notre marge opérationnelle en Mobilier Urbain a légèrement progressé de 10pb en raison, principalement, du lancement réussi de nos actifs digitaux dans les villes-monde telles que Londres, New York, Berlin…, et du redressement en cours de CEMUSA. Cependant, notre marge opérationnelle aux bornes du Groupe a diminué de 30pb, pénalisée par une baisse de marge en Transport en raison du démarrage de nouveaux contrats et de conditions de marchés difficiles principalement en Chine au premier semestre, ainsi qu’en Affichage Grand Format en ligne avec la baisse du chiffre d’affaires. Notre génération de cash-flow disponible est restée solide, permettant une diminution de notre dette nette après distribution de dividendes et opérations de croissance externe.

L’année 2017 a également été marquée par plusieurs gains de contrats stratégiques tels que le contrat de l’aéroport de Canton Baiyun (Terminal 2) en Chine, 2 contrats au Brésil avec l’aéroport de São Paulo-Guarulhos et le métro de São Paulo, 2 concessions en Australie avec le contrat Yarra trams à Melbourne (tramways et abris de tramways) et le contrat des cabines téléphoniques digitales Telstra, ainsi que les contrats de Transport et de Mobilier Urbain de Rotterdam. En France, nous avons remporté plusieurs nouveaux contrats, dont Nantes, et renouvelé Lyon, Nice et Antibes. Nous avons également renouvelé l’aéroport de Bruxelles. Enfin, en Amérique Latine, nous avons fusionné avec succès, en octobre, nos activités avec América Móvil au Mexique, deuxième marché publicitaire du continent aux importantes perspectives de croissance.

Compte tenu de notre forte flexibilité financière, nous recommandons de maintenir le paiement d’un dividende de 0,56 euro par action, en ligne avec l’exercice 2016, à l’occasion de l’Assemblée Générale qui se tiendra le 17 mai 2018.

En ce qui concerne le premier trimestre 2018, nous anticipons une croissance de notre chiffre d’affaires organique ajusté autour de +2 %, significativement affectée par la décision du Conseil d’Etat qui a confirmé l’annulation du contrat provisoire des MUI de Paris ainsi que par l’ouverture de l’aéroport de Canton Baiyun (Terminal 2), désormais attendue au deuxième trimestre 2018.

Dans un paysage des media de plus en plus fragmenté, la communication extérieure renforce son attractivité. Avec notre forte exposition aux pays à plus forte croissance, le déploiement de notre portefeuille digital allié à une nouvelle plateforme de vente à l’audience alimentée en données qualitatives, notre faculté à remporter de nouveaux contrats et la qualité de nos équipes dans le monde, nous sommes convaincus que nous sommes bien positionnés pour continuer à surperformer le marché publicitaire mondial et renforcer notre position de numéro un du marché de la communication extérieure grâce à des gains de parts de marchés profitables. La solidité de notre bilan est un avantage clé qui nous permettra de continuer à saisir les opportunités de croissance qui se présenteront. »

CHIFFRE D’AFFAIRES AJUSTÉ
Comme annoncé le 30 janvier 2018, le chiffre d’affaires ajusté du Groupe pour l’année 2017 est en hausse de +2,3 % à 3 471,9 millions d’euros. La croissance organique du chiffre d’affaires ajusté est de +3,2 %. Cette forte croissance reflète une contribution croissante de nos actifs digitaux en Mobilier Urbain et une reprise de nos activités en Chine, combinée à une amélioration en France, et à une solide croissance du chiffre d’affaires aux États-Unis et dans le Reste de l’Europe. Le Royaume-Uni ralentit tandis que le Reste du Monde commence à bénéficier de la consolidation du marché, notamment en Amérique Latine. Le Mobilier Urbain, avec une croissance organique de +4,4 %, continue de bénéficier de la digitalisation en cours de notre portefeuille premium qui représente désormais 14,0 % du chiffre d’affaires Mobilier Urbain. Le Transport progresse de +4,5 % en organique, grâce à la reprise de nos activités en Chine et à une contribution croissante du digital, représentant 22,2 % du chiffre d’affaires Transport. L’Affichage reste difficile dans la plupart des pays européens avec une baisse du chiffre d’affaires de -4,2 % en organique en raison, à la fois, d’un manque de consolidation et d’une moindre contribution du digital qui ne représente que 8,9 % du chiffre d’affaires Affichage.
 
MARGE OPÉRATIONNELLE AJUSTÉE (1)
En 2017, la marge opérationnelle ajustée du Groupe augmente de +1,1 % à 653,5 millions d’euros contre 646,5 millions d’euros en 2016. La marge opérationnelle ajustée représente 18,8 % du chiffre d’affaires, soit 30 points de base de moins que l’année dernière.
 
 20172016Variation 17/16
 m€% du CAm€% du CAVariation (%)Taux de marge (pb)
Mobilier Urbain420,226,7 %405,426,6 %+3,7 %+10pb
Transport177,712,7 %182,013,2 %-2,4 %-50pb
Affichage55,611,2 %59,111,9 %-5,9 %-70pb
Total653,518,8 %646,519,1 %+1,1 %-30pb
Mobilier Urbain : En 2017, la marge opérationnelle ajustée augmente de +3,7 % à 420,2 millions d’euros. En pourcentage du chiffre d’affaires, la marge opérationnelle ajustée augmente de 10 points de base à 26,7 % par rapport à 2016, grâce à la croissance du digital au Royaume-Uni, dans le Reste de l’Europe et en Amérique du Nord, ainsi qu’au redressement en cours de CEMUSA, partiellement compensée par une baisse de chiffre d’affaires en France.
 
Transport : En 2017, la marge opérationnelle ajustée baisse de -2,4 % à 177,7 millions d’euros. En pourcentage du chiffre d’affaires, la marge opérationnelle ajustée baisse de 50 points de base à 12,7 % par rapport à 2016, principalement en raison de nouveaux contrats en Amérique Latine, combinés à des conditions de marché difficiles au Moyen-Orient et en Chine au premier semestre.
 
Affichage : En 2017, la marge opérationnelle ajustée baisse de -5,9 % à 55,6 millions d’euros. En pourcentage du chiffre d’affaires, la marge opérationnelle ajustée baisse de 70 points de base à 11,2 % par rapport à 2016, en ligne avec la baisse du chiffre d’affaires de l’activité.
 
RÉSULTAT D’EXPLOITATION AJUSTÉ (2)
En 2017, le résultat d’exploitation ajusté avant charges de dépréciation augmente de +1,9 %, et s’établit à 358,1 millions d’euros, contre 351,4 millions d’euros en 2016. Il représente 10,3 % du chiffre d’affaires, soit -10 points de base par rapport à 2016 (10,4 %). La consommation de pièces détachées de maintenance est quasiment en ligne en 2017 avec 2016. Les dotations aux amortissements et provisions, nettes des reprises, qui sont en hausse comparées à l’année dernière en raison d’une reprise de provisions pour perte à terminaison sur contrats moins importante en 2017, relative au traitement comptable des acquisitions liée à CEMUSA et à OUTFRONT Media Latam, sont compensées par un impact positif de la variation des autres produits et charges opérationnels principalement liés à certaines cessions d’actifs et éléments non récurrents.
 
Aucune charge de dépréciation sur le goodwill et les titres mis en équivalence n’a été enregistrée en 2017, comme en 2016. La charge de dépréciation de 12,3 millions d’euros constatée, à la suite de la réalisation de tests de perte de valeur sur les immobilisations corporelles et incorporelles, correspond à une dépréciation nette des actifs corporels pour 9,4 millions d’euros et à des dotations nettes de provisions pour pertes à terminaison pour 2,9 millions d’euros.
 
Le résultat d’exploitation ajusté après charges de dépréciation est en baisse de -2,1 % à 345,8 millions d’euros comparé à 353,1 millions d’euros en 2016.
 
RÉSULTAT FINANCIER (3)
En 2017, le résultat financier est de -33,1 millions d’euros contre -28,9 millions d’euros, en hausse par rapport à 2016, principalement en raison des charges d’intérêts nettes de la nouvelle émission obligataire de 750 millions d’euros, émise en juin 2016, qui a servi à rembourser, le 8 février 2018, l’emprunt obligataire de 2013 de 500 millions d’euros.
 
SOCIÉTÉS MISES EN ÉQUIVALENCE
En 2017, le résultat des sociétés mises en équivalence est de 100,3 millions d’euros, en hausse comparé à 2016 (95,2 millions d’euros).
 
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE
En 2017, le résultat net part du Groupe avant charges de dépréciation baisse de -8,6 % et s’établit à 204,3 millions d’euros, contre 223,5 millions d’euros en 2016, impacté par un ajustement défavorable lié aux impôts différés résultant de la baisse du taux d’impôt fédéral aux États-Unis, ceci malgré l’impact positif de la constatation d’un produit au titre du droit à la restitution de la contribution de 3% sur les dividendes versés entre 2013 et 2017 en France.
Après l’impact des charges de dépréciation, le résultat net part du Groupe baisse de -13,8 % à 193,7 millions d’euros comparé à 224,7 millions d’euros en 2016.
 
INVESTISSEMENTS AJUSTÉS
En 2017, les investissements nets ajustés (acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles, nettes des cessions) s’élèvent à 289,7 millions d’euros, comparés à 242,3 millions d’euros en 2016, avec des investissements de croissance plus importants liés à de nouveaux contrats en Chine et au Brésil.
 
CASH-FLOW DISPONIBLE AJUSTÉ (4)
En 2017, le cash-flow disponible ajusté est de 142,9 millions d’euros comparé à 263,7 millions d’euros en 2016. Cette diminution est principalement liée à l’augmentation des investissements et à une variation défavorable de nos besoins en fonds de roulement par rapport à 2016, principalement en raison de la forte croissance du chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2017 et de loyers payés d’avance sur certains nouveaux contrats.
 
DETTE NETTE (5)
La dette nette au 31 décembre 2017 est de 384,4 millions d’euros, en baisse comparée à 418,6 millions d’euros au 31 décembre 2016.
En juillet 2017, l’échéance de notre facilité de crédit renouvelable confirmée inutilisée de 825 millions d’euros a été prolongée pour une année supplémentaire jusqu’en juillet 2022.
 
DIVIDENDE
Lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires qui se tiendra le 17 mai 2018, le Conseil de Surveillance recommandera de maintenir le paiement d’un dividende de 0,56 euro par action au titre de l’exercice 2017, en ligne avec l’année précédente.
 
DONNÉES AJUSTÉES
La norme IFRS 11, applicable depuis le 1er janvier 2014, conduit à retenir la méthode de la mise en équivalence des sociétés sous contrôle conjoint.
Toutefois, afin de refléter la réalité opérationnelle du Groupe, les données opérationnelles des sociétés sous contrôle conjoint continuent d’être intégrées proportionnellement dans le reporting de gestion opérationnelle du Groupe, sur lequel s’appuient les dirigeants pour suivre l’activité, allouer les ressources et mesurer la performance.
En conséquence, conformément à IFRS 8, l’information sectorielle intégrée aux états financiers est en ligne avec cette information interne, et la communication financière externe du Groupe s’appuie donc sur cette information financière opérationnelle. L’information financière et les commentaires sont donc basés sur des données « ajustées » qui sont systématiquement réconciliées avec les états financiers IFRS.
En 2017, l’impact de la norme IFRS 11 sur nos agrégats ajustés est de :
  • -432,1 millions d’euros sur le chiffre d’affaires ajusté (-418,3 millions d’euros en 2016) ; le chiffre d’affaires IFRS est donc de 3 039,8 millions d’euros (2 974,5 millions d’euros en 2016).
  • -128,7 millions d’euros sur la marge opérationnelle ajustée (-118,4 millions d’euros en 2016) ; la marge opérationnelle IFRS est donc de 524,8 millions d’euros (528,1 millions d’euros en 2016).
  • -110,2 millions d’euros sur le résultat d’exploitation ajusté avant charges de dépréciation
    (-100,8 millions d’euros en 2016) ; le résultat d’exploitation avant charges de dépréciation IFRS est donc de 247,9 millions d’euros (250,6 millions d’euros en 2016).
  • -110,2 millions d’euros sur le résultat d’exploitation ajusté après charges de dépréciation
    (-100,8 millions d’euros en 2016) ; le résultat d’exploitation après charges de dépréciation IFRS est donc de 235,6 millions d’euros (252,3 millions d’euros en 2016).
  • -14,9 millions d’euros sur les investissements ajustés (-14,7 millions d’euros en 2016) ; les investissements IFRS sont donc de 274,8 millions d’euros (227,6 millions d’euros en 2016).
  • +16,5 millions d’euros sur le cash-flow disponible ajusté (-34,2 million d’euros en 2016) ; le cash-flow disponible IFRS est donc de 159,4 millions d’euros (229,5 millions d’euros en 2016).
 
Une réconciliation complète entre les données IFRS et les données ajustées est disponible page 8 de ce communiqué.
 
NOTES
(1) Marge opérationnelle : Chiffre d’affaires diminué des coûts directs d’exploitation (hors pièces détachées de maintenance) et des coûts commerciaux, généraux et administratifs.
(2) Résultat d’exploitation : Marge opérationnelle diminuée des dotations aux amortissements et provisions nettes, des pertes de valeur des goodwill, des pièces détachées de maintenance et des autres charges et produits opérationnels.
(3) Résultat financier : Hors impact d’actualisation et de revalorisation des dettes sur engagements de rachat de minoritaires (-2,1 millions d’euros en 2017 et +10,1 millions d’euros en 2016).
(4) Cash-flow disponible : Flux net des activités opérationnelles diminué des acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles, nettes des cessions.
(5) Dette nette : Dette financière nette de la trésorerie gérée diminuée des découverts bancaires excluant les impacts non-cash IAS 32 (dettes sur engagements de rachat de minoritaires) et incluant les impacts non-cash IAS 39 (sur la dette et les instruments financiers de couverture).

DÉFINITION DE LA CROISSANCE ORGANIQUE
La croissance organique du Groupe correspond à la croissance du chiffre d’affaires ajusté hors effet de change et variation de périmètre. L’exercice de référence est inchangé par rapport aux données publiées, et la croissance organique est calculée en appliquant les taux de change moyens de l’exercice précédent au chiffre d’affaires de l’exercice en cours et en prenant en compte les variations de périmètre prorata temporis, mais en incluant les variations de chiffre d’affaires liés aux gains de nouveaux contrats et aux pertes de contrats précédemment en portefeuille.
 
m€ T1T2T3T4Année
       
CA ajusté 2016 (a)748,5868,8792,7982,83 392,8
       
CA IFRS 2017(b)670,2770,6712,1886,93 039,8
Impacts IFRS 11(c)87,4113,299,9131,6432,1
CA ajusté 2017(d) = (b) + (c)757,6883,8812,01 018,53 471,9
Impacts de change(e)(4,1)1,021,530,649,0
CA ajusté 2017 aux taux de change 2016(f) = (d) + (e)753,5884,8833,51 049,13 520,9
Variation de périmètre(g)(12,4)(2,9)(1,9)(2,5)(19,7)
CA organique ajusté 2017(h) = (f) + (g)741,1881,9831,61 046,63 501,2
       
Croissance organique(i) = (h) / (a)-1,0%+1,5%+4,9%+6,5%+3,2%
 
m€Impact des taux de change en 2017
  
GBP25,3
USD6,0
RMB16,2
HKD5,0
Autres(3,5)
  
Total49,0
 
Taux de change moyen20172016
   
GBP1,14071,2203
USD0,88520,9034
RMB0,13110,1360
HKD0,11360,1164
 Prochaines informations :
Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2018 : 14 mai 2018 (après marché)
Assemblée Générale des Actionnaires : 17 mai 2018

Déclarations de nature prévisionnelle
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent communiqué, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes, pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.
Ces risques et incertitudes incluent notamment les risques décrits dans le document de référence déposé par la Société auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.
Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières de la Société peuvent obtenir copie de ce document de référence auprès de l’Autorité des Marchés Financiers sur le site web www.amf-france.org ou directement auprès de la Société sur le site www.jcdecaux.com.
La Société n’a pas l’obligation et ne prend pas l’engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations de nature prévisionnelle.

RÉCONCILIATION ENTRE LES DONNÉES AJUSTÉES ET LES DONNÉES IFRS
 
Compte de résultat20172016
m€AjustéImpact des sociétés sous contrôle conjointIFRSAjustéImpact des sociétés sous contrôle conjointIFRS
Chiffre d’affaires3 471,9(432,1)3 039,83 392,8(418,3)2 974,5
Charges d’exploitation(2 818,4)303,4(2 515,0)(2 746,3)299,9(2 446,4)
Marge opérationnelle653,5(128,7)524,8646,5(118,4)528,1
Pièces détachées de maintenance(46,6)1,3(45,3)(46,1)1,0(45,1)
Amortissements et provisions (nets des reprises)(239,7)17,0(222,7)(215,8)16,6(199,2)
Autres produits et charges opérationnels(9,1)0,2(8,9)(33,2)0,0(33,2)
Résultat d’exploitation avant charges de dépréciation358,1(110,2)247,9351,4(100,8)250,6
Charges nettes de dépréciation (1)(12,3)-(12,3)1,7-1,7
Résultat d’exploitation après charges de dépréciation345,8(110,2)235,6353,1(100,8)252,3
(1) Y compris dépréciation de l’actif net des sociétés sous contrôle conjoint
 
Tableau de flux de trésorerie20172016
m€AjustéImpact des sociétés sous contrôle conjointIFRSAjustéImpact des sociétés sous contrôle conjointIFRS
Flux opérationnels nets des coûts de maintenance436,9(25,4)411,5458,1(19,0)439,1
Variation du besoin en fonds de roulement(4,3)27,022,747,9(29,9)18,0
Flux nets des activités opérationnelles432,61,6434,2506,0(48,9)457,1
Investissements(289,7)14,9(274,8)(242,3)14,7(227,6)
Cash-flow disponible142,916,5159,4263,7(34,2)229,5

Chiffres clés

  • Chiffre d’affaires 2017 : 3 472m€
  • JCDecaux est coté sur l’Eurolist d’Euronext Paris et fait partie des indices Euronext 100 et Euronext Family Business
  • JCDecaux fait partie des indices FTSE4Good et Dow Jones Sustainability Europe
  • N°1 mondial du mobilier urbain (543 050 faces publicitaires)
  • N°1 mondial de la publicité dans les transports avec plus de 215 aéroports et 250 contrats de transport dans les métros, bus, trains et tramways (356 320 faces publicitaires)
  • N°1 européen de l’affichage grand format (141 630 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Europe (672 220 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Asie-Pacifique (216 290 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Amérique Latine (77 190 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Afrique (26 770 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure au Moyen-Orient (18 650 faces publicitaires)
  • Leader dans le vélo en libre-service : pionnier de la mobilité douce
  • 1 074 113 faces publicitaires dans plus de 75 pays
  • Une présence dans 4 033 villes de plus de 10 000 habitants
  • 13 040 collaborateurs

Contact

Direction de la Communication : Agathe Albertini +33 1 30 79 34 99 dircom@jcdecaux.com
Relations Investisseurs : Arnaud Courtial arnaud.courtial@jcdecaux.com

Publié dans INVESTISSEURS