Qui dit vélo à assistance électrique dit batterie. Entre batterie intégrée et batterie portable, JCDecaux a fait le choix de la batterie portable personnelle, rechargeable à la maison ou au travail.

De nombreuses villes possèdent déjà leur réseau de stations. Il était important que l’arrivée des vélos à assistance électrique ne génère pas de nouveaux chantiers pour adapter les stations existantes. Seuls les vélos évoluent, ce qui leur permet d’être compatibles avec les systèmes actuels sans engager de travaux sur l’espace publique. Les vélos sont également compatibles avec les stations autonomes, autoalimentées par panneau solaire.
 
Nous voulions conserver avec le vélo hybride les fondamentaux qui font le succès des vélos en libre-service JCDecaux : fiabilité, facilité d’entretien, et facilité de prise en main pour les usagers. Eric CalléDirecteur Adjoint Recherche & Développement

Un vélo est emprunté en moyenne 8 à 10 fois par jour. Bloquer un vélo en station le temps de recharger la batterie était impensable. Avec la batterie portable personnelle, chaque utilisateur est certain de toujours disposer d’une assistance électrique.

Parce qu’elle est personnelle, la batterie est aussi un objet connecté. Elle communique avec un smartphone via une application pour donner des informations sur les trajets effectués, informer du niveau de charge, ou personnaliser son mode d’assistance électrique. A l’inverse, connectée au smartphone avec la technologie Bluetooth, elle peut également avertir par un signal lumineux de la réception d’un nouveau message.

Pour la réalisation de la batterie, JCDecaux a fait appel à une PME française spécialiste des batteries industrielles. Sur un cahier des charges de JCDecaux, notre partenaire a développé une batterie offrant environ 10 kilomètres d’autonomie. C’est 4 fois la distance moyenne parcourue.

L’intégration logicielle, c’est à dire la connexion de la batterie au vélo et à un smartphone, ainsi que l'hybridation en elle-même ont été réalisées par JCDecaux. La fluidité du vélo hybride e a pu être testée à l’occasion de la COP21 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris.