Menu Nous contacter
  • En - Fr

PRéCURSEUR. Un pionnier.

Né en 1937 à Beauvais dans une famille modeste, Jean-Claude Decaux commence à travailler dès 16 ans en collant des affiches pour promouvoir le magasin de ses parents et d’autres commerces locaux. En 1955, à 18 ans, il se fait émanciper pour pouvoir créer son entreprise.
 
Je n’ai jamais envisagé de travailler autrement qu’à mon compte, parce que j’avais un caractère impossible ! Jean-Claude Decaux
 Il se spécialise rapidement dans l’affichage routier, jusqu’au jour où une loi de finance institue une taxe sur la publicité routière dont le montant prohibitif condamne son entreprise. La même année, 1964, il invente l’abribus publicitaire et le concept du mobilier urbain publicitaire, qui fera le tour du monde: mettre gratuitement à la disposition des villes des abribus qui sont entretenus et maintenus par son entreprise et financés par la publicité.
 
Jean-Claude DecauxJean-Claude Decaux, années 70

 

PERSUASIF. Un conquérant.

Louis Pradel, maire de Lyon (France), séduit par son idée et son dynamisme, est le premier à lui faire confiance, en lui confiant l’installation et l’entretien de 40 abribus. La machine est enclenchée, mais la prise de risque est énorme.
 
Je ne vends pas des mètres carrés, je vends des emplacements, bien propres et bien éclairés.Jean-Claude DecauxAu sujet du format 2m2 qu’il inventa
 Dès les années 1970, la société étend ses activités hors de France en introduisant le concept d’abribus en Belgique puis au Portugal. Dans les années 1980, JCDecaux s’implante dans d’autres grands pays européens, notamment en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, avant les Etats-Unis en 1994. En 1999, il décide avec ses fils d’acquérir Avenir. Le Groupe opère désormais dans de nouveaux pays et étend ses activités à la Publicité dans les Transports et à l’Affichage Grand Format. En 2011, le Groupe devient N°1 mondial de la Communication Extérieure. Aujourd’hui, JCDecaux est présent dans plus de 75 pays.
 
Jean-Claude Decaux, à Lyon (France)

 

INNOVANT. Un visionnaire.

En pensant systématiquement au service à l’usager, il invente avant l’heure le concept de la smart city. Dès les années 70, pour améliorer l’environnement et la qualité de vie en ville, Jean-Claude Decaux décide de créer des mobiliers qui facilitent le quotidien des citoyens: signalisation, MUPI, journaux d’informations électroniques, sanitaires à entretien automatique.
 
La publicité extérieure ne pourra demeurer que si elle est sous forme d’un double service, le premier, l’information au public et le deuxième, le service rendu par l’abri ou par la cabine téléphonique ou d’autres services que, moi, je n’ai pas imaginés mais que mes confrères ou mes concurrents pourront aussi imaginer. Jean-Claude DecauxInterview de 1977

Après Vienne en Autriche, Cordoue et Gijon en Espagne, en 2005, il met à disposition de la ville de Lyon, les premiers Vélos en Libre-Service en France, qui révolutionneront la mobilité en ville. C’est à Paris, en 2007, qu’il installe le plus grand système de Vélos en Libre-Service au monde. Aujourd’hui, Cyclocity est présent dans 70 villes et 13 pays.
 
Jean-Claude Decaux à l'inauguration de Villo! à Bruxelles en 2009

 

ESTHèTE. Un passionné.

Soucieux de l’esthétique urbaine, dès les années 90, il choisit de faire appel aux plus prestigieux architectes et designers au monde, Jean-Michel Wilmotte, Norman Foster, Philipp Cox, Martin Szekely, Mario Bellini, Philippe Starck puis Patrick Jouin, conférant ses lettres de noblesse au mobilier urbain, par son souci constant du beau.
La recherche constante de l'excellence, le souci permanent du design, ainsi que mon idée fixe d'être utile au citoyen en inventant un modèle économique fondé sur la publicité ont guidé mon parcours d'entrepreneur.Jean-Claude DecauxPréface du livre "JCDecaux - 50 ans de passion et d'innovation"
 Il s’investira passionnément dans son entreprise et guidé par le souci de la perfection, il adoptera pour devise « Seul le meilleur est acceptable », et comme il est inscrit au siège du Groupe à Plaisir (France), « Ce qui vaut la peine d’être fait vaut la peine d’être bien fait ».
Ses valeurs, ce savoir-faire, Jean-Claude Decaux les a transmis à ses fils et à ses 13 030 collaborateurs, qui désormais, dans plus de 75 pays, 4280 villes, plus de 220 aéroports et 260 compagnies de transport dans le monde, poursuivent son œuvre entrepreneuriale selon ses principes fondateurs.
 
En 2014, les 547 cadres dirigeants des 61 pays dans lesquels JCDecaux était présent ont été réunis à Paris  pour fêter les 50 ans du groupe.