Menu Nous contacter
  • Paris
  • 2 novembre 2016
JCDecaux SA (Euronext Paris: DEC), numéro un mondial de la communication extérieure, publie ce jour ses résultats pour les 9 premiers mois de 2016.

A la suite de l’application de la norme IFRS 11 depuis le 1er janvier 2014, les données opérationnelles présentées ci-dessous sont ajustées pour prendre en compte l’impact en proportionnel des sociétés sous contrôle conjoint. Merci de vous référer au paragraphe « Données ajustées » en pages 2 et 3 de ce communiqué pour la définition de ces données ajustées ainsi que pour la réconciliation avec les données IFRS.

Le chiffre d’affaires ajusté du Groupe pour le troisième trimestre 2016 est en hausse de +3,8 % à 792,7 millions d’euros, comparé à 764,0 millions d’euros au troisième trimestre 2015.
En excluant l’impact négatif lié à la variation des taux de change et l’impact positif lié aux variations de périmètre, le chiffre d’affaires ajusté est en augmentation de +1,5 %.
Le chiffre d’affaires publicitaire ajusté, hors ventes et locations de matériel, et contrats d’entretien, est en hausse de +1,3 % en organique au troisième trimestre 2016.
 
Chiffre d’affaires ajusté du 3ème trimestre2016 (m€)2015 (m€)Croissance publiéeCroissance organique (a)
Mobilier Urbain341,2303,2+12,5%+6,0%
Transport331,7347,0-4,4%-2,4%
Affichage119,8113,8+5,3%+1,1%
Total792,7764,0+3,8%+1,5%
 (a) A périmètre et taux de change constants
 
Chiffre d’affaires ajusté
des 9 premiers mois
2016 (m€)2015 (m€)Croissance publiéeCroissance organique (a)
Mobilier Urbain1 067,1958,7+11,3%+5,8%
Transport986,4941,2+4,8%+4,8%
Affichage356,5323,8+10,1%+2,0%
Total2 410,02 223,7+8,4%+4,8%
 (a) A périmètre et taux de change constants
 
Merci de noter que les commentaires ci-dessous, relatifs aux zones géographiques, concernent l’évolution du chiffre d’affaires organique.
 
MOBILIER URBAIN
Le chiffre d’affaires ajusté du troisième trimestre est en hausse de +12,5 % à 341,2 millions d’euros (+6,0 % en organique). L’Europe (incluant la France et le Royaume-Uni) réalise une bonne performance. L’Asie-Pacifique est en croissance à 2 chiffres. Le Reste du Monde est en légère hausse. L’Amérique du Nord est en baisse.
Le chiffre d’affaires publicitaire ajusté du troisième trimestre, hors ventes et locations de matériel, et contrats d’entretien, croît de +5,7 % en organique par rapport au troisième trimestre 2015.
 
TRANSPORT
Le chiffre d’affaires ajusté du troisième trimestre est en baisse de -4,4 % à 331,7 millions d’euros
(-2,4 % en organique). L’Europe (incluant la France et le Royaume-Uni) est globalement stable. Le Reste du Monde réalise une performance à 2 chiffres. L’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord sont en baisse.
 
AFFICHAGE
Le chiffre d’affaires ajusté du troisième trimestre croît de +5,3 % à 119,8 millions d’euros (+1,1 % en organique). L’Europe (incluant la France et le Royaume-Uni) est en hausse. Le Reste du Monde affiche une croissance négative, principalement due à des conditions de marchés difficiles sur la plupart des marchés d’Afrique sub-saharienne et malgré la bonne performance de la Russie qui bénéficie de la consolidation de son marché à la suite des défauts de paiement des redevances de Moscou par certains opérateurs locaux.

A l’occasion de la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre, Jean-Charles Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de JCDecaux, a déclaré :

« La croissance de +1,5 % de notre chiffre d’affaires organique au troisième trimestre, en ligne avec nos attentes, reflète la bonne performance de notre segment Mobilier Urbain et une croissance positive de notre segment Affichage, contrebalancé par une baisse du chiffre d’affaires de notre segment Transport.
Alors que la France et le Royaume-Uni affichent une bonne croissance, compensant l’atonie du Reste de l’Europe et de l’Amérique du Nord, régions qui ont toutes les deux été affectées par des pertes de contrats notables (MUPI de Madrid, abribus de Barcelone, aéroports de Washington), la plupart de nos pays à plus forte croissance continuent de bien performer malgré le ralentissement significatif de la Chine (incluant Hong Kong et Macao).
Notre chiffre d’affaires digital, qui représente désormais 12 % de notre chiffre d’affaires total, commence à bénéficier de la montée en puissance de notre portefeuille de Mobilier Urbain digital premium avec le déploiement de Londres (450 écrans à aujourd’hui), New York, qui a débuté il y a 2 semaines, et bien d’autres capitales comme Berlin, Stockholm… créant les conditions d’une accélération de la croissance de notre chiffre d’affaires en Mobilier Urbain l’année prochaine.
Dans un contexte de ralentissement économique mondial, incluant l’incertitude persistante de l’impact du Brexit, combiné à des comparables élevés notamment dans le segment Transport ainsi qu’à une faible visibilité et une forte volatilité dans la plupart des marchés, nous anticipons une croissance organique de notre chiffre d’affaires au quatrième trimestre en baisse autour de -2 %, soit une croissance organique pour l’année 2016 légèrement inférieure à +3 %.
Cette décélération de la croissance organique du chiffre d’affaires, en particulier au quatrième trimestre, aura un impact négatif sur notre marge opérationnelle, déjà impactée par l’intégration de CEMUSA avec notamment le contrat de Mobilier Urbain publicitaire de la ville de New York et le retard pris dans le cadre de la digitalisation du plus grand réseau d’abribus au monde à Londres. Au cours de cette période de transition digitale majeure, le Groupe poursuivra ses efforts pour atténuer ce ralentissement et l’impact de ces deux décisions stratégiques sur nos marges grâce à un contrôle strict des coûts.
Dans un paysage des medias de plus en plus fragmenté, la communication extérieure renforce son attractivité. Avec notre exposition grandissante aux pays à plus forte croissance, le déploiement de notre portefeuille digital allié à une nouvelle plateforme de vente à l’audience alimentée en données qualitatives, notre faculté à remporter de nouveaux contrats et la qualité de nos équipes dans le monde, nous sommes convaincus que nous sommes bien positionnés pour continuer à surperformer le marché publicitaire mondial et renforcer notre position de numéro un du marché de la communication extérieure grâce à des gains profitables de parts de marchés. La solidité de notre bilan est un avantage clé qui nous permettra de continuer à saisir les opportunités de croissance qui se présenteront. »

DONNÉES AJUSTÉES
La norme IFRS 11, applicable depuis le 1er janvier 2014, conduit à retenir la méthode de la mise en équivalence des sociétés sous contrôle conjoint.
Toutefois, afin de refléter la réalité opérationnelle du Groupe, les données opérationnelles des sociétés sous contrôle conjoint continuent d’être intégrées proportionnellement dans le reporting de gestion opérationnelle du Groupe, sur lequel s’appuient les dirigeants pour suivre l’activité, allouer les ressources et mesurer la performance.
En conséquence, conformément à IFRS 8, l’information sectorielle intégrée aux états financiers est en ligne avec cette information interne, et la communication financière externe du Groupe s’appuie donc sur cette information financière opérationnelle. L’information financière et les commentaires sont donc basés sur des données « ajustées » qui sont systématiquement réconciliées avec les états financiers IFRS.
Au troisième trimestre 2016, l’impact de la norme IFRS 11 sur le chiffre d’affaires ajusté est de
-94,5 millions d’euros (-103,1 millions d’euros au troisième trimestre 2015), ramenant le chiffre d’affaires IFRS à 698,2 millions d’euros (660,9 millions d’euros au troisième trimestre 2015).
Pour les 9 premiers mois de l’année 2016, l’impact de la norme IFRS 11 sur le chiffre d’affaires ajusté est de -297,1 millions d’euros (-275,1 millions d’euros pour les 9 premiers mois de 2015), ramenant le chiffre d’affaires IFRS à 2 112,9 millions d’euros (1 948,6 millions d’euros pour les 9 premiers mois de l’année 2015).
 
Prochaines informations :
Chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2016 : 26 janvier 2017 (après marché)
 

Chiffres clés

  • Chiffre d’affaires 2015 : 3 208m€, Chiffre d’affaires du premier semestre 2016 : 1 617m€
  • JCDecaux est coté sur l'Eurolist d'Euronext Paris et fait partie de l’indice Euronext 100
  • JCDecaux fait partie de l’indice FTSE4Good
  • N°1 mondial du mobilier urbain (524 580 faces publicitaires)
  • N°1 mondial de la publicité dans les transports avec plus de 230 aéroports et 280 contrats de transport dans les métros, bus, trains et tramways (395 770 faces publicitaires)
  • N°1 européen de l’affichage grand format (177 760 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Europe (731 390 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Asie-Pacifique (236 760 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Amérique Latine (62 860 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure en Afrique (32 840 faces publicitaires)
  • N°1 de la communication extérieure au Moyen-Orient (16 280 faces publicitaires)
  • N°1 mondial du vélo en libre-service : pionnier de la mobilité douce
  • 1 129 410 faces publicitaires dans plus de 75 pays
  • Une présence dans 4 435 villes de plus de 10 000 habitants
  • Audience quotidienne : plus de 390 millions de personnes
  • 12 850 collaborateurs

Contact

Direction de la Communication : Agathe Albertini +33 1 30 79 34 99 dircom@jcdecaux.com
Relations Investisseurs : Arnaud Courtial arnaud.courtial@jcdecaux.com

Publié dans INVESTISSEURS